Comment compléter mes revenus retraite lorsque ma villa est estimée à 500.000 € ?

Dernière mise à jour : juin 1

Nous recevons régulièrement des demandes de la part de certains clients disposant d'un patrimoine immobilier important qui pourtant n'ont pas suffisamment de revenus pour vivre confortablement.


Ce paradoxe bien belge fut déjà évoqué lors d'un précédent article. Nos compatriotes sont connus pour avoir une brique dans le ventre et les écureuils de l'épargne. Pourtant, derrière ces statistiques parfois peu représentatives de nos réalités individuelles, nous nous rendons compte que bon nombre de nos clients cherchent des solutions pour compléter leurs revenus.


Pourquoi avoir besoin de revenus lorsque l'on dispose d'un patrimoine immobilier confortable ?


Bien souvent nous épargnons via un emprunt immobilier sur 20 ans pour acquérir notre maison familiale. Lorsque l'heure de la retraite a sonné nous nous rendons compte que nos réserves financières ne sont pas suffisantes pour à la fois entretenir notre bien et pour assurer nos dépenses courantes.


Exemple concret :


Renée et Walter on respectivement 68 et 74 ans et possèdent une charmante petite villa à Lasne dans le Brabant Wallon.

Leur demeure est estimée à 500.000 €.

Pour mieux comprendre leur situation, voici un résumé de leurs dépenses annuelles :


Dépenses courantes ménage - PerpetuHome - viager

Si vous faites le calcul, vous comprendrez un peu mieux leur situation financière au quotidien et le stress que cela peut engendrer :


Total des frais fixes concernant les dépenses courantes du ménage :
28.320 €/an = 2.360 €/mois.

Renée et Walter s'en sortent tout juste grâce à leur pension de respectivement 1.500 € et 1.300 €/mois. Même s'ils disposent d'un compte épargne ils ne peuvent se permettre de grosses dépenses supplémentaires ou de payer de gros cadeaux à la Noël pour leurs petits-enfants.


Pistes de solutions :



1. Vente via un viager occupé :


vente en viager - PerpetuHome
  • Estimation du bien : 500.000 €

  • Age des vendeurs 68 et 74 ans

  • Bouquet estimé à 100.000 €

  • Rente mensuelle indexée :

1.666 €/mois

  • Usufruit à vie




2. Vente via un bail à vie :


La solution de plus en plus pratiquée est celle de la vente de la villa en incluant un bail à vie actée par le notaire instrumentant. Cette solution permet aux vendeurs de continuer à vivre dans le bien moyennant le paiement d'un loyer. Ce contrat de bail sera inclus dans la vente et sera enregistré au bureau des hypothèques. Comme le souligne le site des notaires et comme son nom l'indique, le bail à vie permet aux locataires de jouir de lieux jusqu'à leur décès. Le gros avantage pour les vendeurs : le propriétaire ne pourra mettre fin au contrat de bail même en invoquant une occupation personnelle.


3. Vente via un bail à long terme :


contrat de bail - PerpetuHome -viager

Pour certains de nos clients, la solution la plus aisée est de vendre le bien tout en intégrant la signature d'un bail de 9 ans (renouvelable) dans les conditions de vente. Cette solution leur permettra de continuer de vivre "chez eux". Cette formule sera plus intéressante pour les éventuels candidats-acheteurs car le bail ne sera pas retranscrit au bureau des hypothèques.


4. *Crédit + vente de gré à gré ultérieure :


Certains de nos clients ont opté pour une solution de crédit via leur organisme financier. Leur objectif était soit d'acheter un bien plus petit soit de compléter leurs revenus temporairement en vue de la vente de leur bien immobilier.


Les pays anglo-saxons ont développé ce que l'on a